Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

"Aqisimmo est une société de marchands de biens opérant sur un marché de niches : l’investissement dans les murs de boutique."

Julien CROCE, gérant de la société Aqisimmo et spécialiste en immobilier commercial, répond à nos questions sur l’investissement dans les murs de boutique et ses projets personnels au sein de la société Aqisimmo.



"Aqisimmo est une société de marchands de biens opérant sur un marché de niches : l’investissement dans les murs de boutique."

Pouvez-vous nous présenter la société Aqisimmo ?


Aqisimmo est une société de marchands de biens opérant sur un marché de niches : l’investissement dans les murs de boutique.
Je suis le gérant de cette structure qui comporte un autre associé.
Grâce à notre expertise de sélection des meilleurs emplacements et des meilleurs locataires, nous détectons régulièrement des opportunités de murs de boutique libres ou occupés que nous revendons ensuite à des investisseurs.

 

L’investissement en murs de boutique n’est-il pas risqué ?

 

En effet, il convient de bien choisir son locataire car les assurances loyers impayés n’existent pas pour l’immobilier commercial.
De plus, le choix de l’emplacement est primordial car si un studio même mal situé trouve toujours preneur, des boutiques mal placées peuvent rester libres plusieurs années.
Le différentiel de rendement ( 9% environ pour les murs commerciaux contre 4-5% pour l’immobilier d’habitation ) s’explique donc par un risque plus élevé.
Le rendement est environ deux fois supérieurs au rendement d'une assurance vie classique.

 

Comment réussissez-vous à limiter les risques ?

 

Premièrement, les emplacements sont choisi avec la plus grande attention.
Ensuite, les locataires sont rigoureusement sélectionnés après une étude approfondie de leur bilan. Une personne dans notre société fait cela à plein temps.
Ensuite nous maitrisons parfaitement les rouages du bail commercial qui offre de bien plus grandes possibilités que le bail d’habitation classique.

 

C'est-à-dire ?

 

Le bail commercial permet de faire supporter la taxe foncière mais également les gros travaux définis à l’article 606 du Code Civil au preneur.
L’intégralité des charges de copropriété peut être mise à la charge du locataire.
Tout ceci est bien sûr impossible dans le cas d’un local d’habitation.

 

Ou pouvons-nous voir les biens que vous vendez ?

 

Les produits que nous commercialisons sont tous disponibles sur le site www.murs-commerciaux.com.
Nous venons de vendre des murs occupés dans le 95 au prix de 9% acte en mains ( frais de notaire compris ).
Les produits que nous proposons ont, en général, une rentabilité comprise entre 8% et 10%.
Les produits vendus sont entre 100 000 euros et 300 000 euros.

 

Avez-vous d’autres projets ?

 

Oui, nous comptons, dans une optique de démocratisation de nos services, créer une SCPI ( société civile de placement immobilier ) dédiée exclusivement aux murs de boutique de centre ville.
Nous concevons qu’il peut être difficile pour un particulier d’investir entre 100 000 euros  et 300 000 euros alors que le ticket d’entrée pour une SCPI n’est que de quelques cetaines ou milliers d’euros.
La création de la SCPI répond donc à la problématique de faire accéder au plus grand nombre à notre expertise.
Ce projet devrait se concrétiser à la fin de l’année 2011 ou  au premier semestre 2012.


Dimanche 22 Novembre 2009

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats