Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Envol de la collecte nette d’assurance-vie



Sur le mois de juillet, la collecte nette d’assurance-vie a atteint un sommet inégalé depuis le début de l’année 2015. Ce ne sont pas moins de 3,4 milliards d’euros d’épargne qui sont venus grossir l’encours de ce placement avantageux à long terme. Sur l’année, la collecte nette d’assurance-vie est portée à un chiffre record de […]

Sur le mois de juillet, la collecte nette d’assurance-vie a atteint un sommet inégalé depuis le début de l’année 2015. Ce ne sont pas moins de 3,4 milliards d’euros d’épargne qui sont venus grossir l’encours de ce placement avantageux à long terme. Sur l’année, la collecte nette d’assurance-vie est portée à un chiffre record de 15,7 milliards d’euros, aboutissant à un encours total de 1 572 milliards d’euros. Un mouvement souvent rapproché de la fuite de l’épargne du Livret A.

Une collecte nette plus que positive

D’après les derniers chiffres de l’Association française des sociétés d’assurance, la collecte nette mensuelle d’assurance-vie enregistrée au mois de juillet 2015 a atteint un montant record de 3,4 milliards d’euros. Ainsi, en seulement sept mois, l’assurance-vie cumule une collecte nette de 15,7 milliards d’euros.

Par collecte nette, il faut entendre la différence entre le montant des cotisations déposées par les épargnants et le montant de leurs rachats, autrement dit des prestations que leur verse leur assureur.

La continuité de la collecte observée depuis de nombreux mois porte l’encours d’assurance-vie à la coquette somme de 1 572 milliards d’euros.

Cet irrésistible magnétisme de l’assurance-vie sur les épargnants interroge et nombreux sont les analystes qui comparent cette ascension à la désaffection progressive du Livret A.

Une rémunération plus attractive que celle du Livret A

À niveau de sécurité sensiblement égal, les épargnants préfèrent naturellement placer leurs économies sur les produits les plus rémunérateurs.

Les assurances-vie placées sur les « fonds en euros » garantis ont servi en 2014 une rémunération moyenne de 2,5% brut, soit 2,1% après prélèvements sociaux mais hors fiscalité. Même s’il s’agit d’une petite performance comparée aux années précédentes, elle reste plus avantageuse que l’épargne défiscalisée.

Comparativement, le Livret A garantit depuis août dernier une rémunération nette de seulement 0,75%. Au mois de juillet, au moment de l’envolée de la collecte d’assurance-vie, le taux du Livret A était encore de 1% net.

La baisse de la rémunération du compte épargne s’est immédiatement traduite par une décollecte nette de près de un milliard d’euros en août. Depuis janvier, les décollectes s’enchaînent sur le Livret A, aboutissant déjà fin juin à une décollecte nette de 3,41 milliards d’euros.

Ainsi est-il tentant de voir dans les différences de rémunération les motifs d’une réaffectation de l’épargne du Livret A vers l’assurance-vie, en supposant que les épargnants soient les mêmes. Le phénomène a déjà été observé auparavant, comme en juillet 2014 où la collecte nette d’assurance-vie s’était envolée à 4 milliards d’euros tandis que l’on annonçait la chute du taux du Livret A de 1,25% à 1%.

Cependant, les perspectives offertes par l’assurance-vie sont incertaines : la rémunération des fonds en euros recule chaque année, tirée par les taux bas, et les marchés boursiers ne présentent pas les gages de sécurité attendus par la majorité des épargnants. Sur la fameuse collecte de juillet 2015, les placements en « unités de compte », sur des fonds en actions et/ou obligations, ne concentraient que 19,3% des versements bruts. Or, sans de plus grandes prises de risque des épargnants, il sera difficile pour les assureurs de maintenir des rendements attractifs.



Source : http://www.assuranceviedeces.fr/envol-de-la-collec...


Dimanche 27 Septembre 2015

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats