Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Le président de la FFSA s'exprime sur le rapport Attali



Le président de la FFSA s'exprime sur le rapport Attali
Président de la Fédération Française des Sociétés d'Assurance (FFSA), Gérard de La Martinière a publié ce matin un édito dans lequel il s'exprime sur les positions du Rapport Attali au sujet de l'assurance vie.

"La profession de l’assurance [...] ne peut que souscrire aux orientations générales du rapport, notamment celles qui visent à stabiliser le champ des dépenses publiques pour libérer la couverture des risques sociaux par l’offre concurrentielle de marché. Le rapport insiste, à juste titre, sur la nécessité de développer vigoureusement l’épargne retraite pour combler les lacunes croissantes d’un dispositif national de répartition qui touche ses limites. " souligne Gérard de La Martinière.

"Certaines préconisations de Monsieur Attali soulèvent la discussion. Quand on sait que, faute de disposer de fonds de pension, les Français ont adopté depuis trente ans l’assurance vie comme l’outil préférentiel de préparation volontaire à la retraite, est-il raisonnable d’envisager un bouleversement de la fiscalité de l’assurance vie en imaginant un produit bis doté d’une fiscalité déclassée ? Quelle serait la motivation pour souscrire un tel produit ? Quels effets dévastateurs devrait-on attendre de la dénonciation par l’État du contrat implicite de long terme que représente le régime fiscal de l’assurance vie ?" s'interroge le président de la FFSA.

Gérard de La Martinière aurait par ailleurs présenté à Chritine Lagarde, Ministre de l'Economie, quelques propositions parmi lesquelles un allongement optionnel du contrat d’assurance vie, favorisé par le prolongement de la courbe d’allègement progressif de la fiscalité, une dynamisation de la commercialisation des produits dédiés à l’épargne retraite, en simplifiant leur gestion et en clarifiant les besoins auxquels ils répondent ou encore une amélioration de la fiscalité des viagères.

"Pour aller vite et loin, soyons pragmatiques et partons de ce qui existe et fonctionne bien plutôt que de réinventer la roue." conclut Gérard de La Martinière.

Mardi 22 Avril 2008

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats