Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Nouveau succès de l’assurance vie en juillet



La collecte nette d’assurance vie en juillet se monte à 3,4 milliards d’euros, le meilleur score sur l’année. Cette confiance renouvelée des épargnants va prioritairement au fonds garantis en euros ce qui en fait peut-être un géant aux pieds d’argile. L’éclatante santé de l’assurance vie en juillet Forte de ses 3,4 milliards d’euros nets collectés […]

La collecte nette d’assurance vie en juillet se monte à 3,4 milliards d’euros, le meilleur score sur l’année. Cette confiance renouvelée des épargnants va prioritairement au fonds garantis en euros ce qui en fait peut-être un géant aux pieds d’argile.

L’éclatante santé de l’assurance vie en juillet

Forte de ses 3,4 milliards d’euros nets collectés en juillet dernier, l’assurance vie fait oublier le résultat maussade du mois de juin et renoue avec les succès de l’an passé. En juillet 2015, la collecte nette plafonnait déjà à 3,6 milliards d’euros. Un an plus tôt, en 2014, la collecte du mois de juillet pavoisait à 4 milliards d’euros. Le mois de juillet est décidément un moment clé dans l’épargne, où malgré les soldes, les ménages affectent leur prime de premier semestre à leur épargne. Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne, rapproche le succès de l’assurance vie à la baisse du taux du Plan d’Epargne Logement à 1 % et à la masse de liquidités en attente sur les comptes courants.

Vers une forte collecte en 2016

Sur les sept premiers mois de l’année, la collecte nette d’assurance vie se chiffre à 82,9 milliards d’euros. L’année dernière sur la même période, la collecte nette était inférieure, chiffrée à 81,3 milliards d’euros. Si cette avance se confirme, l’année 2016 pourra se terminer sur un record de collecte.

Toutefois, comme le remarque Philippe Crevel, plus de 80% de l’épargne est placée sur les fonds garantis en euros. Les supports en unités de compte n’ont attiré en juillet que 2,2 milliards d’euros, ce qui correspond à 18% des versements bruts. Or, les fonds en euros sont directement affectés par la baisse des taux d’intérêt et coûtent chers aux assureurs. Un déséquilibre qui appelle à être corrigé.



Source : http://www.assuranceviedeces.fr/nouveau-succes-de-...


Samedi 10 Septembre 2016

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats