Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Article L132-20



L'entreprise d'assurance ou de capitalisation n'a pas d'action pour exiger le paiement des primes.
Lorsqu'une prime ou fraction de prime n'est pas payée dans les dix jours de son échéance, l'assureur adresse au contractant une lettre recommandée par laquelle il l'informe qu'à l'expiration d'un délai de quarante jours à dater de l'envoi de cette lettre le défaut de paiement, à l'assureur ou au mandataire désigné par lui, de la prime ou fraction de prime échue ainsi que des primes éventuellement venues à échéance au cours dudit délai, entraîne soit la résiliation du contrat en cas d'inexistence ou d'insuffisance de la valeur de rachat, soit la réduction du contrat.
L'envoi de la lettre recommandée par l'assureur rend la prime portable dans tous les cas.
Le défaut de paiement d'une cotisation due au titre d'un contrat de capitalisation ne peut avoir pour sanction que la suspension ou la résiliation pure et simple du contrat et, dans ce dernier cas, la mise à la disposition du porteur de la valeur de rachat que ledit contrat a éventuellement acquise.

(Loi nº 81-5 du 7 janvier 1981 art. 13 I, II Journal Officiel du 8 janvier 1981 rectificatif JORF 8 février 1981)


(Loi nº 89-1014 du 31 décembre 1989 art. 52 Journal Officiel du 3 janvier 1990 en vigueur le 1er juillet 1990)


(Loi nº 92-665 du 16 juillet 1992 art. 21, art. 24, art. 27 I, art. 30 I Journal Officiel du 17 juillet 1992)

Lundi 1 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Article L132-1 - 01/01/2007

Article L132-14 - 01/01/2007

Article L132-2 - 01/01/2007

Article L132-3 - 01/01/2007

Article L132-3-1 - 01/01/2007

Article L132-4 - 01/01/2007

Article L132-5 - 01/01/2007

Article L132-5-1 - 01/01/2007

Article L132-5-2 - 01/01/2007

Article L132-5-3 - 01/01/2007

Article L132-6 - 01/01/2007

Article L132-7 - 01/01/2007

1 2 3

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats