Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Epargne solidaire



Epargne solidaire
Qu’est-ce que l’épargne solidaire ?

L’épargne est dite solidaire quand elle permet de financer des projets solidaires qui n’auraient pas trouvé de financement par les voies classiques, par exemple la création d’une entreprise par des personnes en difficulté, la construction de logements pour des familles en situation précaire, etc. Les chiffres sont encore modestes mais ont triplé entre 2002 et 2004 où on comptait près de 130 000 épargnants solidaires pour un montant total d’épargne solidaire de 613 millions d’euros.

Comment fonctionne l’épargne solidaire?

Les produits d’épargne solidaire peuvent prendre la forme de livrets, de SICAV ou FCP, de contrats d’assurance vie… On trouve actuellement deux approches différentes :
- soit une partie des revenus (25%, 50% ou 100% des intérêts par exemple) est distribuée à une association de votre choix. Il s’agit par conséquent d’un don. On parle de produit de partage solidaire.
- soit c’est une partie de l’encours lui-même qui est investi à hauteur d’au moins 10%, le minimum légal pour que l’investissement soit reconnu solidaire. Certains produits d’épargne salariale fonctionnent ainsi. On parle alors de produit d’investissement solidaire.

La performance financière de ce type d’épargne est-elle moins bonne ?

De manière générale, si on compare des placements de nature équivalente, le rendement pour le souscripteur est plus faible compte tenu du fait qu’une partie de l’argent placé est réinvesti dans un projet solidaire où la notion de rendement n’est pas la priorité. Si les intérêts sont redistribués à des associations, ce sont ces dernières qui bénéficient du rendement et non le souscripteur. Mais il faut ajouter à ce rendement les avantages fiscaux. Globalement, la performance reste donc généralement satisfaisante.

Quels sont les avantages fiscaux de l’épargne solidaire ?

Dans le cas d’un produit de partage solidaire, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt de 66% du montant du don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Vous recevez un justificatif pour votre déclaration de revenus. Pour ce qui est des dons consentis à des associations de lutte contre la faim, la réduction est de 75% du montant du don plafonné à 470 euros.
Dans le cas d’un produit d’investissement solidaire, si les actions ne sont pas cotées, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 25 % de l’investissement dans la limite annuelle de 20 000 euros pour un célibataire, à condition de conserver les titres pendant 5 ans.

Où peut-on souscrire un produit d’épargne solidaire ?

Commencez par demander à votre banque si elle propose ce type d’épargne. A défaut, vous pouvez vous adresser aux institutions financières solidaires. Votre argent sera alors investi directement pour financer les projets de développement. Enfin, les plans d’épargne salariale sont tenus de proposer des produits solidaires.

Samedi 20 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Actions cotées - 20/01/2007

Actions cotées - 20/01/2007

Assurance vie - 20/01/2007

Bon du Trésor : - 20/01/2007

Bons de caisse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse de Paris - 20/01/2007

Bourses étrangères - 20/01/2007

CODEVI - 20/01/2007

1 2 3 4 5

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats