Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Interview de Pierre Naquin , fondateur de A&F Markets



Interview de Pierre Naquin , fondateur de A&F Markets

Pierre Naquin est le fondateur de la société A&F Markets qui édite une place de marché centralisée et liquide pour des œuvres d'art. Il répond aux questions d'Assuvia.


Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?


A&F Markets est une place de marché à vocation financière dédiée aux œuvres d'art majeures. Concrètement, elle permet à un public d'investisseur d'acheter et vendre des parts d'œuvres d'art de manière similaire à ce qui peut se faire en bourse : les ordres sont centralisés dans un carnet d'ordre public et sont exécutés les soirs de la semaine à 18h. Le modèle juridique de division de la propriété utilisé permet de conserver tous les avantages fiscaux de l'art et d'être « en direct » sur la propriété. L'objectif est simple : faciliter l'investissement sur un actif sous-exploité alliant performance, défiscalisation, décorélation, plaisir et sécurité.


Quels sont vos principaux concurrents et comment vous démarquez-vous ?

Aujourd'hui il n'existe aucun concurrent direct déclaré, que ce soit en France ou à l'étranger. Du côté de l'art, le seul moyen public de vendre des œuvres est aujourd'hui de passer par les ventes aux enchères ; leur modèle, les frais qu'ils exigent et surtout le public qu'ils adressent (les collectionneurs) n'ont rien à voir avec ce que nous proposons. Du côté financier, nous travaillons sur un nouveau type d'actif vulgairement appelé « alternatif » qui est adressé par plusieurs acteurs ; mais notre travail est vraiment à l'échelle transactionnel : nous ne faisons que faciliter (GRANDEMENT) les transactions. Les comparaisons que l'on pourrait faire pour décrire Art Exchange sont plutôt à chercher vers d'autres type actifs : finance, énergie, matières premières…


Comment assurez-vous la liquidité des transactions ?


Il n'est pas du ressort d'une place de marché de « garantir » (dans le sens « assurer ») une liquidité. Il est par contre de son ressort de mettre en place un écosystème sain invitant à la confiance. Nous le faisons en fournissant une totale transparence sur tout. Nous fournissons gratuitement l'accès au carnet d'ordre central ; à l'historique complet des cotations et des volumes de vente ; ainsi qu'une information fraiche, factuelle et concrète — sous forme de dépêches — sur la vie des artistes, la vie des œuvres, les résultats de vente, les ventes en préparation… Par ailleurs, une fois la place de marché ouverte, nous travaillerons avec des animateurs de marché afin que, eux, puissent encore améliorer cette liquidité.


Quel est votre objectif en terme de nombre de transactions ?


Il est aujourd'hui très difficile d'estimer le volume de transaction qui interviendra sur le marché.  Néanmoins, nos espérances en terme de volume de transaction, se situent — à terme — entre 5 et 10% de rotation mensuelle.


Jeudi 25 Novembre 2010

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats