Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Les SCPI investies dans les murs de boutique

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, aussi appelées « Pierre Papier », sont des organisations permettant l’acquisition, l’exploitation et la valorisation d’un patrimoine immobilier, par l’achat de parts, et non par l’achat direct des biens. Les SCPI investies dans les murs de boutique présentent la particularité d'être investies dans les murs commerciaux ( murs de magasins )



Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, aussi appelées « Pierre Papier », sont des organisations permettant l’acquisition, l’exploitation et la valorisation d’un patrimoine immobilier, par l’achat de parts, et non par l’achat direct des biens. Elles présentent plusieurs avantages, parmi lesquels : le faible montant du ticket d’entrée, la mutualisation des risques et la diversification des placements. Il existe deux catégories de SCPI, les premières concernent l’habitation, elles ont pour objet l’achat et la location aux particuliers d’immeubles destinés au logement, les secondes portent, quant à elles, sur l’investissement dans l’immobilier professionnel. Ces dernières se divisent elles-mêmes en deux groupes : les SCPI « classiques diversifiées », concernant les locaux tels que les bureaux et entrepôts, et les SCPI « murs de boutique », portant sur les locaux commerciaux tels que les magasins, celles-ci étant encore peu développées, en France, puisqu’il n’en existe, actuellement, que 16, malgré les nombreux avantages qu’elles présentent.

Le marché des SCPI « murs de boutique » a été particulièrement mis en évidence par la crise financière ; celles-ci se sont, en effet, illustrées, durant cette période, par la régularité des rendements affichés, dépassant les 8 %, comme dans le cas de la SCPI Ficoma, en 2008, avec un résultat de 8,86 %, voire les 15 %, pour d’autres telles que Actipierre 3, en 2008, avec un taux de 15,46 %. Ces bons résultats peuvent s’expliquer par la stabilité du marché sur lequel portent les investissements, malgré la crise économique, le secteur immobilier des locaux commerciaux à usage de magasin n’a pas été aussi durement touché que les autres, ceci est notamment dû à l’attachement que portent les commerçants à leur emplacement, bien souvent lié au développement de leur activité et de leur clientèle.

L’un des avantages de l’investissement dans les SCPI « murs de boutique » réside dans le fait de confier, à un professionnel, la gestion du capital, déchargeant ainsi l’épargnant de tâches souvent techniques et génératrices de risques comme, par exemple, la recherche et le choix du bien immobilier et de son locataire, étape s’avérant souvent décisive au regard du rendement futur du placement, une erreur dans le domaine pouvant vite s’avérer catastrophique. L’un des autres atouts  de cet investissement est de permettre sa diversification, bien que le capital versé reste inchangé ; en effet, l’entrée dans une SCPI permet de détenir une part de plusieurs biens immobiliers, diminuant implicitement la prise de risques liée aux mauvais choix ou autres aléas. Mais ce ne sont là pas les seuls avantages que présentent ce type de placement, la mise en commun des fonds investis, provenant de plusieurs épargnants, apporte un poids financier plus important à la SCPI, lui permettant ainsi de viser des marchés que les investisseurs isolés n’auraient pu envisager, comme les centres commerciaux, souvent particulièrement rentables.

Si ces investissements demandent, bien souvent, une mise de départ importante pour le commun des épargnants, les SCPI « murs de boutique » permettent d’y accéder à moindre frais, les parts de tels organismes se négociant, en général, pour quelques centaines d’euros, alors que l’achat d’un bien immobilier porte sur plusieurs milliers d’euros, rendant ainsi l’immobilier commercial beaucoup plus abordable. Le cumul de l’ensemble des avantages, ainsi que la dimension de refuge liée aux SCPI « murs de boutique », mis en valeur par la conjoncture actuelle, devraient leur permettre de se développer encore davantage, dans les années à venir.


Lundi 19 Avril 2010

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats