Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

Les ordres de Bourse



Les ordres de Bourse
Vous ne pouvez pas intervenir vous-même sur le marché boursier auquel ont seuls accès les intermédiaires financiers. Par conséquent, pour acheter ou vendre des titres en Bourse le plus simple est de transmettre votre ordre à votre banque qui, après vérification, le fera suivre à son Agent de Change. Vous pouvez déposer votre ordre à votre banque sous différentes formes :
- par écrit sur un bordereau de la banque ou sur papier libre
- par téléphone, par e-mail ou par fax. Si votre banque accepte ce type d’ordre, elle vous demandera généralement, par mesure de sécurité, de lui adresser une confirmation écrite par courrier.
- par Minitel ou par Internet. Pour bénéficier de cette possibilité, il est souvent nécessaire de s’abonner au service de banque à distance. C’est un moyen sûr et rapide de transmettre ses ordres. C’est aussi en général le moyen le plus économique (cf la Bourse par internet)


Pour que votre ordre de Bourse soit correctement exécuté, il doit comporter les indications suivantes :
Le sens de l'ordre
Ordre de vente ou ordre d'achat

Le nombre et le nom du titre
Action, obligation, droit, bon de souscription, etc. suivi du nom précis de la valeur et accompagné dans la mesure du possible du code Euroclear (ex code SICOVAM) pour éviter toute ambiguïté sur la désignation.

La limite de la validité de l'ordre
- jour, si l’ordre n’est à exécuter que dans la journée en cours (à défaut d’indication, c’est l’option qui sera retenue)

- à date déterminée, si l’ordre est à conserver jusqu’à cette date à défaut d’exécution ou d’annulation par vos soins

- ou à révocation si l’ordre est à conserver pendant 365 jours à défaut d’exécution ou d’annulation par vos soins.



Les conditions de prix
- l'ordre “ à tout prix ” : Cet ordre est prioritaire par rapport à tous les autres puisqu'il consiste à acheter ou à vendre à n'importe quel prix. Quel que soit le moment où il est transmis, vous êtes assuré de son exécution dans la mesure où il s'aligne sur la cotation du moment. L'inconvénient avec l'ordre à tout prix, c'est qu'il peut parfois vous amener à acheter très cher ou à vendre à un prix très faible.

- l'ordre “ à la meilleure limite ” : Ce type d’ordre parfois dénommé à tort “ au mieux ” était précédemment appelé “ au prix du marché ”. Il n'est assorti d'aucune limite de prix, mais contrairement à un ordre “à tout prix”, il se transforme dès son arrivée à la Bourse, en ordre " à cours limité ". S'il arrive en cours de séance, il est considéré comme un ordre limité au prix de la meilleure offre s'il s'agit d'un ordre d'achat ou au prix de la meilleure demande s'il s'agit d'un ordre de vente. Par contre si l'ordre arrive avant l'ouverture du marché, il est considéré pendant toute la séance comme un ordre limité au niveau du premier cours coté.

Exemple : vous passez un ordre d'achat de 100 titres "à la meilleure limite". Au même moment, la meilleure offre disponible à la vente est de 25 titres à 35€. Votre ordre d'achat est exécuté pour 25 titres à 35€. La partie de l'ordre non exécutée devient un ordre "à cours limité" de 75 titres à 35 €.


- l'ordre “ à cours limité ” : Avec cet ordre, vos achats sont effectués à un prix maximum et vos ventes à un prix minimum.

Exemple : Supposons que vous vouliez vendre une action X, si vous passer un ordre de vente “ à cours limité ” à 100 €, vous êtes certain que l'action sera vendue au minimum à 100 €. Votre ordre ne sera pas exécuté si l'action cote moins de 100 €, mais le sera si l’action cote 105 €. Inversement, si vous passez, par exemple, un ordre d'achat “ à cours limité ” à 70 €, votre ordre sera exécuté si le cours est inférieur ou égal à 70 €. Ce type d'ordre vous permet de ne pas payer trop cher et de ne pas vendre à un prix trop faible, par contre vous pouvez rater un achat ou une vente à quelques centimes d’euro près. Votre ordre peut également n’être exécuté qu’en partie, le reste étant mis en attente d’une nouvelle opportunité d’exécution s’il y a lieu.


- l'ordre “ à seuil de déclenchement ” : Ce type d'ordre, aussi appelé ordre “ stop ”, vous permet de profiter ou de vous protéger contre un retournement de tendance. Pour cela, vous fixez un seuil au-dessus duquel vous souhaitez acheter ou en dessous duquel vous souhaitez vendre vos titres. L'ordre à seuil de déclenchement n'est activé que lorsque la limite ( le seuil ) que vous avez indiqué est franchie. Il devient alors un ordre à tout prix et, de ce fait, est exécuté prioritairement.


- l'ordre “ à plage de déclenchement ” : Ce type d'ordre vous permet d'affiner vos conditions. En effet, vous fixez deux bornes entre lesquelles vous êtes prêt à vendre ou à acheter. L'ordre à plage de déclenchement ne se déclenche que lorsque le seuil indiqué à la hausse où à la baisse est franchi. Mais au lieu de se transformer en ordre à tout prix au moment où le seuil est atteint, il devient un ordre à cours limité. Cet ordre doit donc être assorti d'une limite maximale à l'achat et d'une limite minimum à la vente. L'ordre à plage de déclenchement vous permet de profiter des retournements de tendance sans courir le risque d'acheter trop cher ou de vendre trop bon marché.

Exemple : un titre cote à 20 €. Vous pensez que si le cours attent 21 €, la hausse du titre va continuer. Vous passez un ordre d'achat "à plage de déclenchement" 21 € / 24 €. Votre ordre se déclenche si le cours atteint 21 € et cesse d'être exécutable dès que celui-ci dépasse 24 €.

Attention : les ordres à seuil et à plage de déclenchement sont complexes et la détermination des seuils et des plages est délicate. N’utilisez ce type d’ordre que si vous êtes un investisseur averti.

Pour acheter ou vendre des actions de SICAV ou des parts de Fonds Commun de Placement (FCP), vous ne passez pas d’ordre de Bourse puisque ces titres ne font pas eux-mêmes l’objet d’une cotation. Si vous ne pouvez pas transmettre votre ordre par Minitel ou Internet, demandez à votre conseiller bancaire un ordre papier de souscription (équivalent à un achat) ou un ordre de rachat (équivalent à une vente).

Samedi 20 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Actions cotées - 20/01/2007

Actions cotées - 20/01/2007

Assurance vie - 20/01/2007

Bon du Trésor : - 20/01/2007

Bons de caisse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse de Paris - 20/01/2007

Bourses étrangères - 20/01/2007

CODEVI - 20/01/2007

1 2 3 4 5

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats