Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

SICAV et FCP de moyen et long terme



SICAV et FCP de moyen et long terme
Les critères à prendre en compte
C’est parce qu’il y a une grande diversité d’objectifs possibles qu’il existe un large choix de SICAV et de FCP. Certains ont une vocation généraliste, d’autres sont plus orientés et parfois même dans le cas de certains FCP, très spécialisés.
Les critères à prendre en compte pour votre choix sont notamment les suivants :

Le type de portefeuille concerné

Seuls certaines SICAV et certains FCP sont compatibles avec le PEA. Tous peuvent convenir pour un compte titres ordinaire.

La durée prévisible de votre placement

Les SICAV et les FCP ont, selon la composition de leur portefeuille, des caractéristiques davantage tournées vers le court terme ou le long terme. La durée minimum conseillée du placement est en principe indiquée sur les documents descriptifs de la valeur, qui doivent être disponibles lors de la souscription.

Le profil de la valeur

Les valeurs dites “ défensives ” ont une gestion particulièrement prudente, les valeurs dites “ dynamiques ” recherchent les plus-values au prix d’une prise de risque un peu plus grande, les valeurs “ équilibrées ” font un compromis entre la prudence et la recherche d’opportunités de plus values.

L’orientation de la valeur

Selon le mode de gestion de leur portefeuille, les SICAV et les FCP peuvent avoir vocation à distribuer le maximum de revenus au détriment éventuel de la valorisation ou au contraire à distribuer le minimum de revenus pour rechercher d’abord une progression de la valorisation. Il existe aussi bien sûr, des SICAV et des FCP qui vous proposent un équilibre entre ces deux tendances. L’incidence fiscale de ces options est très importante en particulier si votre placement n’est pas destiné à un PEA.

Les caractéristiques techniques

Certains FCP sont proposés avec une garantie de valeur minimum à une date donnée ou bien avec un rendement minimum garanti, selon que tel indice ou telle valeur montera ou baissera. Des montages parfois très sophistiqués vous permettent généralement de réduire votre risque, mais en contrepartie, vous réduisez nécessairement un peu vos espérances de gain boursier en cas de hausse des cours.

La composition du portefeuille

La proportion d’actions, d’obligations, de valeurs monétaires ou encore la proportion de valeurs françaises, européennes ou d’autres régions du monde, les secteurs économiques plus ou moins représentés, etc. peuvent avoir un impact sur la sensibilité de la SICAV ou du FCP aux fluctuations des marchés (cours du dollar, prix du pétrole, taux du marché monétaire, etc.), sur ses perspectives de croissance, et par conséquent sur le niveau de risque que vous prenez en souscrivant. La composition du portefeuille répond toujours à un objectif qui est décrit dans le prospectus relatif à l’OPCVM ou au FCP.

Les performances passées

Dans ce domaine, une certaine prudence s’impose. D’abord parce que les performances passées ne garantissent jamais les performances futures. Ensuite parce que la comparaison d’une SICAV ou d’un FCP à l’autre, est délicate car la valeur qui affiche la meilleure performance peut aussi être celle qui a pris les plus grands risques pour y parvenir. Le sérieux de la banque et la composition du portefeuille vous encourageront souvent à choisir plutôt une SICAV ou un FCP bien connu même s’il paraît un peu moins performant qu’une valeur inconnue qui n’a pas d’autre attrait qu’une performance ponctuelle.

Les caractéristiques fiscales spécifiques

Des FCP spécialisés ont été créés pour bénéficier d’une réglementation fiscale particulière (FCP à Risques, FCP Innovation ou encore FCP à vocation humanitaire). Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sous certaines conditions, avec en contrepartie, selon le cas une prise de risque importante ou bien l’abandon à un organisme humanitaire d’une partie des profits.
Il existe dans votre agence bancaire une documentation sur chaque SICAV et chaque FCP qui vous permettra de choisir, avec l’aide de votre conseiller, les produits les mieux adaptés à votre situation personnelle et à vos attentes.

Les titres

Les SICAV monétaires (de court terme ou de trésorerie)

Les SICAV monétaires constituent une catégorie particulière de SICAV. On les appelle également SICAV "de court terme" ou "de trésorerie". Il s'agit de placements présentant à la fois une grande stabilité du capital et une régularité dans la croissance de la valeur, et dont vous pouvez sortir à tout moment.
Les SICAV monétaires gèrent des portefeuilles collectifs composés principalement de titres monétaires, c'est-à-dire :
- de titres de créances négociables (TCN) à court terme et de bons du Trésor,
- d'obligations à court terme, (ce qui signifie que ces obligations sont proches de leurs échéances, et donc peu exposées à des variations en valeur) à taux fixe ou variable.

Un placement en SICAV Monétaires est bien adapté pour placer des excédents passagers de trésorerie ou des capitaux en attente d’opportunité de remploi.

Cette formule vous permet de placer vos disponibilités sur une très courte durée avec un risque faible et une performance proche de celle du marché monétaire, avec à tout moment une possibilité de sortie, même partielle ou bien au contraire, une possibilité de complément de placement. Vous bénéficiez ainsi d’un rendement stable, avec des fluctuations en capital aussi faibles que possible, soit à peu près l'équivalent d'un placement à taux fixe, avec la disponibilité des capitaux en plus.

On distingue principalement deux types de Sicav monétaires :

- les Sicav monétaires "classiques" ou "régulières" : composées de titres dont la durée de vie n'excède pas 3 mois
- les Sicav monétaires "dynamiques" : composées de produits monétaires dont la durée de vie est plus longue puisqu'elle peut aller jusqu'à 2 ans.

Selon la durée des produits qui composent chaque Sicav monétaire, celle-ci sera plus ou moins sensible aux variations des taux du Marché Monétaire. Pour les plus sensibles, une faible part de risque permet d’améliorer les espoirs de rendement.

Fiscalement, le régime des plus values sur valeurs mobilières s’applique à la cession de vos SICAV monétaires. La plus-value réalisée est imposable au taux proportionnel de 27 % (y compris les prélèvements sociaux).

Samedi 20 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Actions cotées - 20/01/2007

Actions cotées - 20/01/2007

Assurance vie - 20/01/2007

Bon du Trésor : - 20/01/2007

Bons de caisse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse de Paris - 20/01/2007

Bourses étrangères - 20/01/2007

CODEVI - 20/01/2007

1 2 3 4 5

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats