Assuvia



La Lettre d'Assuvia

script type="text/javascript">

Recherche






Liste de liens

SICAV et FCP de moyen et long terme



SICAV et FCP de moyen et long terme
Leur fonctionnement

Si vous ne vous sentez pas assez compétent pour gérer par vous-même votre propre portefeuille de valeurs mobilières, vous pouvez demander à votre agence bancaire un placement en SICAV ou en Fonds Commun de Placement (FCP). Les SICAV et les FCP font partie des Organismes de Placement Collectifs en Valeurs Mobilières (OPCVM). Ce sont des organismes, gérés par des spécialistes bancaires, chargés de placer dans des valeurs mobilières (pas nécessairement cotées) les capitaux qui leurs sont confiés pour créer un portefeuille collectif de titres.
Une fois ce portefeuille constitué, l'organisme propose au public des tranches de ce portefeuille (qu’on appelle des actions s’il s’agit d’une SICAV, des parts s’il s’agit d’un FCP), et ce sont ces actions ou ces parts que vous achetez quand vous placez votre argent de cette façon. Chaque action ou part représente donc une fraction d'un portefeuille commun à de nombreux épargnants. En achetant des actions de SICAV ou des parts de FCP, vous investissez dans un portefeuille de titres plus diversifié que vous ne pourriez le faire seul et en direct. De ce fait, vous optez pour une plus grande division des risques.

Les SICAV et les FCP sont gérés au jour le jour par des professionnels, qui réalisent pour votre compte toutes les opérations de gestion nécessaires (choix des valeurs, souscriptions, achats, ventes, échanges, etc.) en fonction d’un objectif très précis qui leur a été fixé lors de la création du portefeuille collectif, si bien que vous n'avez pas à vous soucier de la gestion quotidienne. C’est le gestionnaire qui s'occupe avec professionnalisme de votre placement : optimisation des gains en cas de hausse, réduction des pertes en cas de baisse.

L’acquisition ou la revente d’actions de SICAV ou de parts de FCP, donne lieu à la perception d’un droit d’entrée (en principe compris dans le montant de votre souscription) et quelque fois d’un droit de sortie. D’autre part, les frais de gestions sont imputés chaque année sur le capital géré par la SICAV ou le FCP.

Les SICAV et les FCP reçoivent pour votre compte les dividendes et les coupons correspondant aux placements collectifs. Ces organismes sont fiscalement “ transparents ”, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas soumis à l’impôt sur les sociétés, et que vous devez déclarer à titre personnel les revenus qu’il a perçus pour vous sauf si votre placement a été réalisé dans le cadre d’un PEA.

Par ailleurs, les plus values éventuelles réalisées sur des actions de SICAV ou des parts de FCP sont soumises à l’impôt dans les mêmes conditions que les autres valeurs mobilières.

Samedi 20 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Actions cotées - 20/01/2007

Actions cotées - 20/01/2007

Assurance vie - 20/01/2007

Bon du Trésor : - 20/01/2007

Bons de caisse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse - 20/01/2007

Bourse de Paris - 20/01/2007

Bourses étrangères - 20/01/2007

CODEVI - 20/01/2007

1 2 3 4 5

Actualité | Revue de web | Dossiers | Entretiens | Lois & Règlements | Informations utiles | Contrats